Utiliser les tablettes dans le cadre d'un projet cogni'classes - Enseigner avec le numérique
 

Utiliser les tablettes dans le cadre d’un projet cogni’classes

Le numérique au service des apprentissages
Nous utilisons des tablettes dans le cadre d’un dispositif innovant de cogni’classes en sixième, pour essayer d’améliorer encore les apprentissages. Les retombées sont telles que nous les utilisons sur tous les niveaux.
L’objectif du projet Cogni’classe est d’axer les apprentissages sur des méthodes basées sur les sciences cognitives. L’utilisation des tablettes se fait sur deux axes principaux : la mémorisation et la compréhension.
Lors d’une heure d’accompagnement personnalisé dédiée à cette approche cognitive, les élèves travaillent systématiquement sur les tablettes ou sur un poste informatique.
Lorsqu’il s’agit de travailler sur la mémorisation, ils utilisent des logiciels tels que « Anki » pour la création de cartes de mémorisation et « Quizlet » pour les révisions des essentiels.
Deux classes ont été choisies pour ce projet. L’ensemble des équipes pédagogiques a défini des essentiels à acquérir à l’issue de chaque séance. Il en est de même pour les trois autres classes de 6ème. Les cogni’classes ont l’occasion de rebrasser ces essentiels régulièrement à l’aide des logiciels cités ci-dessus et d’apprendre à apprendre. Le « par cœur » est banni au profit de révisions et d’évaluations systématiques courtes qui peuvent avoir lieu dans n’importe quel cours pour montrer aux élèves que les apprentissages ne peuvent être bénéfiques que s’ils se font sur une longue durée.
Les enseignants insistent également sur l’importance de la compréhension des nouvelles notions abordées. Apprendre par cœur sans comprendre ce que l’on retient n’est pas bénéfique. Comprendre ce qui est abordé est essentiel pour la mémorisation. Dans cette perspective, les élèves apprennent dès la 6ème à créer des cartes mentales à l’aide du logiciel « simplemind » et travaillent régulièrement en groupe en utilisant des « padlets ». Ils s’enregistrent régulièrement et produisent des documents collaboratifs qui les aident à mémoriser les essentiels.

JPEG - 32.1 ko

JPEG - 35.4 ko

L’utilisation des tablettes permet également la différenciation des parcours d’apprentissage avec un accès aux ressources en fonction du rythme de chacun, à des ressources complémentaires pour aller plus loin...Chacun peut déposer son travail sur des espaces virtuels dédiés aux diverses tâches.
A l’ère du numérique, nous ne pouvons pas omettre la motivation des élèves à chaque fois qu’ils utilisent le numérique. Ils découvrent de nouvelles méthodes de travail, apprennent sans se rendre compte et surtout, se préparent à l’avenir en utilisant des outils collaboratifs en suscitant l’esprit d’équipe.
Il y a quelques limites quant à l’utilisation pédagogique des tablettes numériques. En effet, il faut disposer du wifi dans l’établissement pour certaines applications. La configuration actuelle des bornes wifi ne nous permet d’utiliser les tablettes que dans quelques salles de classe, situées dans une même aile. Par ailleurs, il faudrait disposer d’une trentaine de tablettes pour pouvoir travailler avec une classe entière. Nous avons pallié le manque de tablettes en bloquant une salle informatique sur un créneau en parallèle.
De plus, il faut passer un peu de temps pour paramétrer les tablettes avec les logiciels et former les élèves et les professeurs.
Néanmoins, ces limites n’empêchent pas les équipes pédagogiques d’avancer, tant l’expérimentation semble porter ses fruits. Les élèves sont plus autonomes et acquièrent des méthodes d’apprentissages qui leur seront profitables pour la suite de leur scolarité.
Afin d’évaluer l’expérimentation, une olympiade des essentiels est organisée en fin d’année. La première édition a été remportée par deux élèves issus des cogni’classes. Une deuxième édition prévue en juin 2019 permettra de confirmer si cette approche est bénéfique.

Les enseignants du collège Abaquesne à Boos