• Questions - Suggestions

      Courriel : numeriques@ac-rouen.fr

      Suivez-nous sur Twitter :
      Logo Twitter

      Demande directe :


Après Lightbot et bien d’autres, Run Marco reprend à peu près les mêmes principes. On doit emmener un personnage d’un point A à un point B en lui indiquant comment faire. D’un point de vue graphique, c’est assez agréable. Cela se présente comme un jeu avec différents niveaux qui se complexifient au fur et à mesure de l’avancée.

run marco accueil

Le but du personnage sera de récolter des reliques archéologiques. Il faudra bien entendu terminer un niveau avant d’atteindre le prochain.

Pour le fonctionnement, c’est assez similaire à beaucoup d’autres programmes : on dispose d’une fenêtre d’actions à gauche dans laquelle nous devons insérer des éléments d’actions comme marcher, tourner à droite, tourner à gauche, etc.

run marco interface

Bien entendu, la tâche va devenir complexe puisqu’il faudra améliorer le code pour ne pas passer des heures à saisir 36 fois la même commande. Donc de nouvelles fonctionnalités apparaissent en augmentant de niveau comme la possibilité de répéter plusieurs fois une tâche ou un ensemble de tâches, ou encore la possibilité de placer une condition comme répéter une action tant que l’élément du sol ne change pas.

Run marco code

L’évolution est très progressive et il y a une démonstration pour chaque nouveauté. Graphiquement, ça reste simple mais plaisant. La version gratuite propose suffisamment de niveaux pour un apprentissage de base et permet d’aborder des notions de variables, de balises, etc.

Niveaux : École | Collège | Lycée

Thème : Jeux sérieux