• Questions - Suggestions

      Courriel : numeriques@ac-rouen.fr

      Suivez-nous sur Twitter :
      Logo Twitter

      Demande directe :


« L’écolier apprend à lire, à écrire, à compter, à raisonner, non à parler. Or c’est en parlant que bien souvent il devra exercer sa profession ; c’est en parlant, en tout cas, qu’il lui faudra presque toujours défendre ses intérêts, soutenir sa pensée, convaincre ses interlocuteurs. »

Jean Zay, Souvenirs et solitude, 1943.

Savoir s’exprimer à l’oral et maitriser les codes et les registres de l’oral font partie des compétences fondamentales du cycle 1 au post- bac :

L’oral de l’école participe à l’apprentissage des usages seconds de la langue et c’est en cela qu’il est un outil d’accès aux savoirs disciplinaires et plus encore la condition même de l’élaboration de ces savoirs sur le monde. L’enseignement de l’oral conduit à la maîtrise de cet outil d’accès aux savoirs et de construction de la pensée symbolique. [...]
Seule la mise en œuvre de fréquentes micro-situations d’oral peut conduire les élèves à se confronter aux attendus scolaires. [...]
La spécificité première de l’expression orale tient à l’engagement de la personne qui parle. Certes, elle met en jeu de façon permanente les dimensions cognitives, mais elle se caractérise aussi par la mise en jeu du locuteur, de ses émotions, de son corps et de sa voix dans un rapport à l’autre qui est objet d’apprentissage à part entière.

"Français cycle 3 - Le langage oral", Ressources Eduscol, MEN, 2017

Cependant, il est relativement malaisé de faire pratiquer l’oral dans les classes. Un certain nombre d’obstacles peuvent être levés grâce au recours à des outils et ressources numériques.

L’obstacle le plus prégnant et évoqué relève des conditions matérielles : les activités orales sont considérées comme coûteuses en temps et en énergie. L’oral ne laisse pas de trace et nécessite, pour son étude, des enregistrements techniquement exigeants.
Seulement, l’usage de la baladodiffusion couplé à l’ENT permet de travailler en dehors des heures de classe, dans des lieux différents, de manière individualisée grâce à des outils nomades (tablettes, enregistreurs, téléphones portables).

La baladodiffusion, outils et usages

Utiliser l'ENT pour s'enregistrer et partager

  • Cet article permet de voir concrètement comment l’élève peut utiliser les ENT @rsene76 et ENT27 pour travailler la production orale et comment l’enseignant peut corriger ce travail.
  • Un enregistreur audio est également disponible sur l’ENT L’educ de Normandie utilisé par les lycées de l’académie de Rouen.

L’enseignement de l’oral autrement qu’en langue seconde (par les professeurs de langues vivantes) est parfois envisagé comme
une activité aux contours flous par d’autres professeurs. En effet, l’enseignement de l’oral présente un certain nombre de difficultés recensées sur la fiche ressource Eduscol français cycle 2, "Les enjeux de l’enseignement oral" :

  • La pratique de l’oral est transversale à toutes les disciplines : il est donc difficile d’isoler des objets d’enseignement à travailler.
  • L’oral est difficile à observer et complexe à analyser.
  • L’oral est profondément marqué par les pratiques sociales de référence.
  • Son évaluation est vue comme coûteuse en temps et des critères transversaux restent à élaborer.

Pour enrichir les pratiques orales des élèves, le numérique permet l’accès à des supports audio riches et variés qui permettent de diversifier les modèles de productions orales disponibles pour les élèves. Certaines pratiques utilisées en langue seconde peuvent être transposées dans toutes les disciplines et favoriser un entrainement régulier et progressif.

Trouver des supports variés pour enrichir l'oral, proposer des modèles à reproduire

  • Les ressources des BRNE : les documents (textes, images et vidéo) déposés sont destinés à faciliter les pratiques numériques des enseignants et à favoriser l’acquisition des connaissances et la construction des compétences en accord avec les programmes en vigueur depuis septembre 2016. Ils couvrent les cycles 3 et 4 et sont libres de droits. Voici un dossier qui présente les possibilités d’utilisation en langues étrangères : Le TRAAM Allemand –Anglais
  • Les banques sonores proposent des modèles à écouter pour ensuite produire à tous les niveaux.
  • Une banque pour des ressources en langue étrangère
  • Les dictionnaires audio proposent des modèles phonétiques et développent l’autonomie des élèves en langue maternelle et seconde. Un exemple de dictionnaire en ligne proposant plusieurs langues

Aider les élèves à structurer l'oral dans toutes les disciplines

  • Le recours à la carte heuristique permet aux élèves d’apprendre à classer, hiérarchiser la production et de développer des compétences transversales pour aborder la production orale. Un exemple concret d’utilisation en cours.
  • « Nuages de mots » : Les enseignants peuvent recourir au « nuage de mots » dans lequel les mots-clé apparaîtront : les élèves ont alors un support pour leurs futures prises de parole et travailler à enrichir les champs lexicaux. Voici un exemple concret en ligne.
  • De l’écrit à l’oral et inversement : pour apprendre à passer d’un code à l’autre, l’activité « Interviewer un auteur du XIXème siècle » que propose le PCD Lettres est une démarche transposable dans d’autres disciplines. On peut remplacer un auteur par un scientifique, un artiste... A noter que les membres du PCD Lettres travailleront en 2018-2019 sur la thématique "Quelles pratiques innovantes le numérique (ressources et outils) permet-il d’impulser pour enseigner l’oral en classe de français/LCA ?" dans le cadre des TraAM. Des scénarios pédagogiques seront consultables sur le site de Lettres de l’académie de Rouen.

Enfin les élèves et les familles ne saisissent pas toujours l’importance de travailler cette compétence :

  • Pour les familles les indicateurs de maîtrise de l’oral ne sont pas clairement synthétisés, un sentiment d’arbitraire est parfois évoqué car les activités et évaluations ne laissent pas de trace.
  • Pour les élèves, l’oral implique l’ensemble de la personne, d’où un sentiment d’insécurité à s’exposer directement au regard et jugements d’autres élèves ou enseignants.

Le recours au numérique (voir la baladodiffusion) permet à l’élève de s’enregistrer autant de fois que c’est nécessaire, effacer puis recommencer. L’élève a le droit à l’erreur sans être pénalisé et avoir à se confronter aux regards de la classe. Le numérique multiplie donc les possibilités de travailler l’oral et de pratiquer l’auto-correction sans être obligé de s’exposer.
On peut rendre le travail sur l’oral plus visible et tangible en valorisant les productions des élèves et en permettant aux familles d’y accéder.
Les outils numériques permettent également de publier et partager les productions orales et donc valoriser le travail des élèves ce qui a pour effet de les motiver à la prise de parole. C’est un levier pour les élèves qui éprouvent une certaine défiance à s’exprimer à l’oral.

Valoriser et diffuser les productions orales des élèves à travers des projets, rendre la parole accessible

  • Cet article présente le projet Radio Fréquence Andelle , la radio est utilisée pour encourager et valoriser la production orale.Lien vers la fiche expérithèque.
  • Le site podcast de Rouen : tous les élèves de la maternelle à la terminale peuvent enregistrer leurs émission, diffuser des podcasts et travailler les compétences orales. Voici un exemple d’utilisation publié sur le site du PCD Histoire-Géographie.
  • Podcast langues : enregistrer et diffuser les productions orales des élèves, les élèves peuvent s’enregistrer et déposer leurs productions pour une diffusion publique sur ce site,
  • Il est possible de s’appuyer sur des usages et des plateformes telles que Youtube pour diffuser les productions, par exemple rendre compte d’une lecture à la manière des Youtubbers de Booktube, une fiche pour expliquer la mise en œuvre en cours de français

Niveaux : École | Collège | Lycée

Discipline : Toutes les disciplines

Démarche pédagogique : Scénario pédagogique